Dans l’optique d’avoir un développement durable permettant de réduire considérablement le gaz à effet de serre par 4 d’ici 2050, la France a adopté la loi de transition énergétique, obligeant notamment une rénovation énergétique des copropriétés. Ainsi, un ensemble de réformes vise à encourager les propriétaires d’immeuble à diminuer leur consommation énergétique de 38% d’ici 2020. Ce en engageant les travaux de rénovation énergétique de copropriété. Cette rénovation énergétique de copropriété que l’hexagone promeut est dans l’intérêt de tous. Car, grâce à cette rénovation vous avez la possibilité d’avoir plus de confort, de faire plus d’économie sur la consommation d’énergie et surtout d’augmenter considérablement la valeur de votre bien immobilier. La suite de cet article vous aide à y voir plus clair en ce qui concerne la rénovation énergétique de votre immeuble.

renovation energetique copropriete, renovation energetique,

Rénovation énergétique de copropriété : pourquoi et comment ?

Les raisons pour rénover votre copropriété

Lorsque l’on parle de copropriété, on fait allusion aux bâtiments qui regroupent plusieurs habitants chacun étant propriétaire ou locataire de son logement. Or, vivre dans un logement ne veut absolument pas dire que celui-ci est confortable. D’autant plus que le confort est une chose que tout le monde cherche mais que peu de personnes détiennent réellement. De ce fait, avoir une copropriété confortable revient à faire des rénovations énergétiques si cela n’a pas déjà été fait bien sûr ! Il est tout à fait normal que lorsque vous pensez à une rénovation vous voyiez défiler sous yeux les dépenses importantes que vous pourrez faire. Mais sachez que, si la première raison pour laquelle vous devez procéder à une rénovation énergétique de votre copropriété est le confort, la seconde raison est bien le gain que vous ferez en matière de consommation énergétique ainsi que de la majoration de la valeur de la copropriété. En effet, lorsque vous rénovez votre copropriété en adoptant soit une énergie renouvelable, soit des travaux de rénovation énergétique, votre bâtiment augmente également de grade. En d’autres termes, il passe facilement de la classe G à la classe C puis à la classe A en fonction de ses performances énergétiques. Rénover énergétiquement vous apporte donc confort, économie et notoriété. Les dépenses dues à la rénovation ne seront rien à côté de ces trois atouts, puisque l’État vous aidera à y parvenir en subventionnant une partie de vos travaux.

Guide des bonnes pratiques pour une rénovation énergétique de copropriété ?

Depuis 2012, il existe une règlementation qui impose la réalisation d’un diagnostic complet du bâtiment, afin de connaître avec plus de précision les travaux qui nécessitent une intervention. Ce diagnostic est obligatoire pour tous certes, mais surtout pour les bâtiments dont la construction date d’avant le 1er juin 2001. Si vous voulez bénéficier des faveurs faites par l’État pour la rénovation énergétique, alors avoir recours à un conseil syndical est une nécessité puisque c’est ce conseil qui établit tout ce qu’il y a à rénover. L’Association des Responsables de Copropriété (ARC) propose de faire un bilan initial de copropriété ainsi qu’un bilan énergétique simplifié. Ceci dans le but de mieux connaitre votre copropriété. Le conseil syndical fera donc l’audit global de votre bâtiment. Pour pouvoir bénéficier d’un audit vous devrez débourser une somme de 150 €. C’est certes cher, mais c’est nécessaire. Une fois l’audit fait, le conseil syndical se chargera de soumettre à l’assemblée générale des copropriétaires une solution de travaux qui sera sous forme soit de contrat énergétique, soit de plan de travaux d’économie d’énergie.

Les travaux majeurs à effectuer lors d’une rénovation énergétique

Dans la rénovation énergétique de copropriété, plusieurs travaux doivent être pris en compte afin de vous assurer le confort le plus optimal possible. Il est donc nécessaire de charger le système de chauffage et de ventilation de votre bâtiment. Mais sachez que, si vous n’avez pas au préalable une bonne isolation, vos factures seront certes réduites, mais, pas comme il se doit. Les travaux majeurs dans la rénovation sont donc :

L’isolation

Avoir une bonne isolation est la garantie d’avoir non seulement le confort idéal, mais aussi, vous permet de faire plus d’économie sur la consommation d’énergie. Cette isolation concerne beaucoup plus le toit, les fenêtres et les murs. Vous pouvez avoir chez vous le système de chauffage le plus performant, mais si vous n’avez pas une bonne isolation, vous perdrez en énergie. En effet, pour réchauffer une pièce par exemple, le chauffage prendra un peu plus de temps et d’énergie, tout simplement parce que, la chaleur s’échappera par les points d’ouvertures. Avoir donc une bonne isolation est prioritaire.

La ventilation

En été, avec la chaleur qui est très souvent au rendez-vous, avoir un système de ventilation est nécessaire. Étant donné que, la ventilation rafraîchit la maison, elle permet aussi de mener une lutte fervente contre la moisissure et la condensation. Toutefois, une bonne ventilation est également la résultante d’une bonne isolation.

Les aides au financement de la rénovation énergétique de copropriété

Pour encourager la rénovation énergétique de copropriété, l’État a mis sur pied des aides et des prêts destinés à amortir les dépenses dues la rénovation. On peut citer entre autres :

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

C’est une aide fiscale qui permet d’élever l’impôt sur le revenu de l’ensemble des dépenses éligibles dues la rénovation. Le taux de l’impôt à déduire varie en fonction des dépenses éligibles pour les équipements, matériaux et prestations.

Le Certificat d’Économie d’Énergie (CEE)

Destiné beaucoup plus aux ménages en situation de grande précarité ou de précarité énergétique, le Certificat d’Économie d’Énergie est une aide que proposent les entreprises afin de vous accorder des prêts bonifiés ou des diagnostics si vous faites bien évidemment des travaux pour une économie d’énergie.

L’aide « Habiter mieux » de l’Anah

L’Anah est l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat. Son aide est disponible en deux options : habiter mieux tranquillité et habiter mieux agilité. L’offre Habiter mieux tranquillité accorde une aide de 560 € pour une assistance en maîitrise d’ouvrage, ainsi qu’une aide aux travaux de 35% pour les ménages modestes et 50% pour les ménages très modestes à condition que les travaux permettent de faire un gain de 25% d’énergie. Tandis que l’offre Habiter mieux agilité est plus destinée au poste de travaux comme l’isolation. Cette aide accorde 150 € pour une assistance en maîtrise d’ouvrage ainsi qu’une aide aux travaux de 35% pour les ménages modestes et 50% pour les ménages très modestes.

Chèque énergie

Cette aide remplace les tarifs sociaux d’énergie qui ont pris fin le 31 décembre 2017. En 2019, on parle plus de chèque énergie. C’est une aide réservée au contribuable et accordée après déclaration des revenus. Ce chèque offre un montant maximum de 277 € pour les travaux de rénovation énergétique.

Dans certains cas, une exonération de la taxe foncière totale ou partielle peut être accordée par les collectivités. N’héstez pas à vous rapprocher des collectivités dont vous dépendez pour savoir si vous pouvez en bénéficier.

Trouvez plus d’informations à travers ce site.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *